Journal CAPE Maroc
 
Journal CAPE Descartes
> Actualité
CAPE Descartes : Des cartésiens aux Nations Unies de La Haye.

A l’initiative de l’association des parents d’élèves, CAPE Descartes, et en accord avec la direction du Lycée Descartes, un petit groupe de jeunes lycéens cartésiens, encadrés par leur professeur d’histoire-géographie a participé du 27 au 29 mars 2015 au MFNU (Modèle Francophone des Nations-Unies) organisé depuis 2005 par le lycée français Van Gogh de La Haye aux Pays-Bas. Le MFNU est une simulation de l’Assemblée générale des Nations Unies présidée par un secrétaire général qui vise à sensibiliser les lycéens aux grands enjeux mondiaux. La langue française étant une langue des Nations unies, le M.F.N.U. est ouvert à tous les élèves qui utilisent la langue française comme langue maternelle, langue seconde ou langue véhiculaire. Plus de 380 élèves venus de 28 écoles à travers le monde se sont rassemblés lors de cet événement, accueillis par le Consul général de France  à Amsterdam, Mme Christina Vasak. Pendant trois jours, ensemble ils ont réfléchi, rédigé des rapports et proposé des solutions applicables aux problèmes contemporains, utilisant le débat et la négociation afin de s’acheminer vers une coopération internationale et ainsi développer leur esprit en se confrontant aux réalités du monde dans lequel ils vivent. Les questions font très souvent partie des programmes scolaires de Géographie, de Sciences de la Vie et de la Terre et de Sciences économiques et sociales.

Pour ce M.F.N.U. d’avril 2015, le thème était « Bilan et avenir des Objectifs du Millénaire pour le Développement ». Nos jeunes élèves ont siégé dans les institutions principales des Nations unies telles que le Conseil économique et social mais aussi dans d’autres forums faisant partie de l’ONU comme le Conseil des droits de l’homme ou choisis en fonction du thème de cette conférence, ainsi le Forum scientifique. Dans ces forums, nos  élèves représentaient des pays (Grèce, Inde, Estonie et Colombie) en tant que délégué ou des organisations (PNUE, Fondation Good Planet)en tant qu’experts. Ils ont ainsi débattu sur des sujets sensibles :

-          Comment assurer l’éducation primaire pour tous ?

-          Comment favoriser l’accès des femmes à des emplois moins précaires dans les pays en développement et dans les pays les moins développés ?

-          Comment améliorer sensiblement, d’ici 2020,  les conditions de vie de 100 millions d’habitants des bidonvilles ?

-          Comment éliminer la disparité entre les sexes dans le domaine politique ?

-          Comment traiter le problème de la dette des pays en développement ? ou encore Comment promouvoir la bonne gestion, la conservation et le développement durable de tous les types de forêts de la planète ?

 

Nos élèves ont été très actifs pendant ces séances de débat œuvrant à l’élaboration de résolutions dont certaines ont été votées. Leur implication et leur éloquence à l’oral ont été particulièrement appréciées par les autres participants et organisateurs de ce MFNU.

Une belle expérience à renouveler !

 

Retour